Les agneaux de Lozère résultent de l’élevage de brebis et de béliers sélectionnés dans la race « Blanche du Massif Central ». Ils sont nourris directement et en permanence par leur mère, on les qualifie de « agneau sous la mère ». Leurs compléments de nourriture sont des fourrages et des aliments fermiers à base de céréales en fin de période d’élevage.
Ils sont munis d’un certificat d’origine qui confirme leur origine géographique, l’Identification Géographique Protégée (I.G.P.). Ce certificat atteste également de la qualité de de la rigueur avec laquelle la viande est acheminée vers le consommateur.

La zone de l’IGP de l’Agneau de Lozère s’étend du département de la Lozère à l’Ardèche, au Cantal jusqu’à la Haute Loire. Ces agneaux sont de race pure Blanche du Massif Central, une race rustique qui s’épanouit sur les plateaux de l’Aubrac et des Cévennes. Ils sont nourris au lait maternel complété par du fourrage issu de la zone d’élevage. L’altitude élevée des pâtures, la présence de nombreuses espèces endémiques, notamment la sistre, confèrent au fourrage une odeur typique que l’on retrouve dans l’agneau de Lozère.

Ils se situent entre l’agneau de lait et l’agneau d’herbe.  La douceur de cette viande se conjugue à merveille avec les herbes aromatiques comme le thym, le romarin, la sarriette ou l’origan et bien sûr avec de l’ail frais.

Agneau sous la mère

Image JPEG-CF25ADA7A01A-1

La chair de l’agneau de Lozère est légèrement rosée et offre une excellente qualité gustative. Son goût rappelle les arômes des plantes aromatiques de sa région d’origine.

La chair tendre est couplée à une graisse fine, moelleuse et blanche